Head rejoint la liste historique des travailleurs à temps partiel qui progressent

Planter! Head obtient un grand tour pour son premier guichet d’essai

Lorsque Pat Cummins a lancé la balle à Travis Head avant le déjeuner du troisième jour à Galle, avant que le patron n’envoie lui-même une livraison, le fileur à temps partiel n’avait pas encore subi de test capillaire.

Les opportunités avaient été relativement peu nombreuses dans ses 26 tests à ce jour, et ses pauses étaient rarement menacées sur des surfaces plus conviviales pour les batteurs.

Mais en moins de 30 minutes après avoir eu l’occasion, le chef a soudainement eu quatre guichets; y compris deux pauses rapides à peine croyables qui ont balayé respectivement la batte et le pad de Dinesh Chandimal et Jeffrey Vandersay.

Avec deux quilles et deux livres en seulement 17 livraisons, Head ne se remettra probablement jamais de son retour inattendu contre le Sri Lanka.

L’explosion bruyante avec le ballon le voit rejoindre un petit groupe, mais mémorable, de joueurs de cricket masculins australiens qui, lorsqu’ils en ont eu l’occasion avec le ballon, l’ont pris à deux mains.

Michael Clarke 6-9 contre l’Inde, 2004

Peu de camées au bowling par un joueur à temps partiel viennent à l’esprit plus rapidement que le sort ridicule de Clarke contre l’Inde à Mumbai.

Les similitudes avec l’effort de Head sont évidentes, car Clarke a également dû réclamer un cuir chevelu test avant cette incroyable éruption, qui comprenait le cuir chevelu précieux de Rahul Dravid pour le faire démarrer.

Cependant, contrairement à l’effort de Head vendredi, l’Australie perdrait le match test par seulement 13 points, éliminé par 93 après le sort mémorable.

Michael Clarke tient le ballon haut pendant son incroyable passage à Mumbai // Getty
Michael Clarke tient le ballon haut pendant son incroyable passage à Mumbai // Getty

Allan Border 7-46 et 4-50 contre les Antilles, 1989

Le capitaine australien vétéran n’a réalisé en moyenne qu’un guichet tous les quatre tests tout au long de sa célèbre carrière de 156 tests, mais à cette occasion à Sydney, il a vraiment rempli ses bottes.

Border n’avait pris que 16 guichets lors de ses 100 tests à ce jour, mais a renvoyé les batteurs n ° 3 au n ° 9 pour renverser complètement les rôles dans les premières manches après que les Windies soient allés 1-144.

Quatre autres guichets dans la deuxième manche (plus 75 et 16 pas au départ) ont propulsé l’Australie vers une victoire à sept guichets et pour Border, son seul match à 10 guichets en carrière.

From the Vault : l’AB affronte les redoutables Windies

Michael Bevan 4-31 et 6-82 contre les Antilles, 1997

Tourneur de poignet habile du bras gauche, Bevan avait auparavant apporté de précieuses contributions dans la série de cinq tests contre les Antilles à l’été 1996-1997, avec trois et deux guichets respectivement dans les deuxièmes manches à Brisbane et à Sydney.

Non choisis pour le Boxing Day, les sélecteurs australiens ont choisi de ramener Bevan dans le XI à Adélaïde en tant que batteur n ° 7 et deuxième joueur derrière le regretté grand Shane Warne.

Et tandis que Warne a bien lancé pour terminer avec six guichets, c’est son homologue moins annoncé qui a dominé le ballon, en prenant 10 pour le match.

Pour couronner le tout, Bevan a marqué 85 pas dans les premières manches de l’Australie pour mettre un point d’exclamation sur sa performance d’homme du match.

Michael Bevan est revenu du côté australien avec un bang // Getty
Michael Bevan est revenu du côté australien avec un bang // Getty

Darren Lehmann 3-50 et 3-52 contre le Sri Lanka, 2004

En ce qui concerne les efforts individuels des Australiens sur le sous-continent, l’effort de six guichets de Lehmann plus un impressionnant 153 dans les premières manches à Colombo est presque sans égal.

Ce n’étaient pas non plus des scalps à la ferraille; Le bras gauche orthodoxe de Lehmann a renvoyé Sanath Jayasuriya dans les deux manches, ainsi que les scalps tout aussi prisés de Kumar Sangakkara, Thilan Samaraweera et Mahela Jayawardene.

La performance a vu l’Australie sceller une victoire 3-0 dans une série dans laquelle Warne a été nommé joueur de la série avec 26 guichets.

Darren Lehmann célèbre lors de son meilleur essai sur le ballon // Getty
Darren Lehmann célèbre lors de son meilleur essai sur le ballon // Getty

Marcus North 6-55 contre le Pakistan, 2010

Jouant sur le terrain neutre de Lord’s, le Pakistan a été battu par le polyvalent Shane Watson (5-40) lors de sa première manche et a été éliminé par seulement 148.

Mais dans la deuxième manche, un Australien encore plus inattendu a trouvé son chemin vers le célèbre tableau des honneurs au sol, lorsque Marcus North a fait 6-55, doublant son total de guichet de test en une manche.

Avec Steve Smith contribuant également à trois guichets, les dirigeants Mitchell Johnson, Ben Hilfenhaus et Doug Bollinger ne prendraient que six scalps entre eux lors d’une rencontre inhabituelle au pays du cricket.

Une tournée de six guichets à Lord's pour Marcus North // Getty
Une tournée de six guichets à Lord’s pour Marcus North // Getty

Simon Katich 6-65 contre le Zimbabwe, 2003

Une semaine après le record mondial de 380 points de Matthew Hayden contre le Zimbabwe à Perth, Katich, qui tourne les poignets à temps partiel, a fait encore plus de ravages auprès des touristes.

Attrapant quatre des six meilleurs du Zimbabwe lors de sa deuxième manche, le batteur de niveau intermédiaire de l’époque s’assurerait que l’Australie n’aurait aucun mal à sceller une victoire 2-0 en série.

Le camée a constitué plus d’un quart des 21 guichets de Katich qu’il a compilés au cours d’une carrière de 56 tests.

From the Vault : Katich obtient un six, Ponting prend une blind

Michael Clarke 3-5 contre l’Inde, 2008

Après un test SCG enflammé et très controversé au cours duquel les tensions ont presque atteint le point d’ébullition entre l’Australie et l’Inde, Clarke a reçu le ballon dans les dernières minutes avec les touristes à sept guichets.

À la lumière du fondu, le bras gauche a renvoyé Harbhajan Singh, RP Singh et Ishant Sharma dans un over pour déclencher des célébrations sauvages.

Cette victoire signifiait que l’équipe de Ricky Ponting scellait une 16e victoire consécutive au test, imitant l’équipe de Steve Waugh de 1999 à 2001.

L’épopée de Clarke remporte le thriller SCG sur l’Inde

Visite de Qantas au Sri Lanka

Équipe de test du Sri Lanka : Dimuth Karunaratne (c), Pathum Nissanka, Oshada Fernando, Angelo Mathews, Kusal Mendis, Dhananjaya de Silva, Kamindu Mendis, Niroshan Dickwella, Dinesh Chandimal, Ramesh Mendis, Chamika Karunaratne, Kasun Rajitha, Vishwa Fernando, Asitha Fernando, Dilshan Madushanka, Praveen Jayawickrama, Lasith Embuldeniya, Jeffrey Vandersay. Joueurs de réserve : Dunith Wellalage, Lakshitha Rasanjana.

Équipe de test australienne : Pat Cummins (c), Ashton Agar, Scott Boland, Alex Carey, Cameron Green, Josh Hazlewood, Travis Head, Josh Inglis, Usman Khawaja, Marnus Labuschagne, Nathan Lyon, Mitchell Marsh, Glenn Maxwell, Steve Smith, Mitchell Starc, Mitchell Swepson , David Warner. Joueurs de réserve : Jon Holland, Matthew Kuhnemann, Todd Murphy

29 juin – 3 juillet : L’Australie a gagné par 10 guichets

8-12 juillet : Deuxième test, Galle, 14h30 AEST

Les matchs tests entre le Sri Lanka et l’Australie seront diffusés en direct sur Fox Cricket et Kayo Sports

Add Comment