Le kart russe Artem Severiukhin limogé pour “salut nazi” sur le podium, excuses

Un kart russe de 15 ans s’est excusé après avoir été expulsé de son équipe alors qu’il fait l’objet d’une enquête de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) pour avoir fait ce qui semblait être un salut nazi après sa victoire au Portugal.

Artem Severiukhin, concourant sous licence italienne car la FIA a interdit les concurrents russes, s’est frappé deux fois le cœur du poing avant d’étendre le bras droit dans un geste soupçonné d’être un salut nazi. Il a ensuite éclaté de rire sur le podium des vainqueurs à Portimao.

Regardez tous les entraînements, qualifications et courses du Championnat du monde de Formule 1 FIA 2022™ en direct sur Kayo. Nouveau sur Kayo ? Essayez gratuitement pendant 14 jours >

“La Fédération Internationale de l’Automobile confirme qu’elle a ouvert une enquête immédiate sur la conduite inacceptable de M. Artem Severiukhin survenue lors de la cérémonie de podium pour la catégorie OK lors de la manche 1 du Championnat d’Europe FIA ​​Karting 2022 au Kartodromo Internacional do Algarve au Portugal », a déclaré la FIA dans un communiqué.

Son équipe suédoise, Ward Racing, a déclaré dans un post Instagram avoir licencié le pilote.

“Ward Racing a profondément honte de l’action du pilote”, a-t-il posté, ajoutant qu’il avait clairement exprimé son opposition à l’invasion russe de l’Ukraine en apposant des autocollants “Pas de guerre” sur les casques des pilotes et que trois familles de réfugiés ukrainiens voyageaient avec l’équipe.

“Sur la base de ces considérations, Ward Racing envisage une coopération continue avec Artem Severiukhin et procédera à la résiliation de son contrat de course.”

C’est le geste qui a suscité un tollé.Source : Gazouillement
Rire immédiatement après n’était pas beau à voir.Source : Gazouillement

Severiukhin a dit qu’il avait été mal compris.

“J’ai remporté la manche du Championnat d’Europe et j’étais très heureux”, a-t-il déclaré, cité par un porte-parole de la Fédération automobile de Russie, selon Motosport.com.

“Je viens de Russie. J’ai remercié l’équipe et mes proches de Russie. Quelqu’un a vu un mauvais geste dans mes actions, mais ce n’est pas le cas. Je viens de les remercier. Je suis russe, je viens de Russie et je soutiens mon pays.

Le site a également cité la Fédération automobile de Russie disant qu’elle enquêtait elle aussi sur “un geste que certains ont perçu comme le ‘salut romain'”.

Ils ont souligné que le pilote concourait sous le drapeau italien et que l’hymne italien jouait alors qu’il faisait le geste.

“Nous signalons également que nous considérons comme inacceptable toute manifestation, même accidentelle, du fascisme et du nazisme dans le sport automobile russe et parmi les athlètes russes”, a déclaré l’organisme russe.

Severiukhin a ensuite posté un message vidéo sur son compte Instagram, s’excusant d’être un “imbécile”.

“Je veux m’excuser auprès de tout le monde pour ce qui s’est passé hier”, a-t-il déclaré.

“Debout sur le podium, j’ai fait un geste que beaucoup ont perçu comme un salut nazi. Ce n’est pas vrai. Je n’ai jamais soutenu le nazisme et le considère comme l’un des pires crimes contre l’humanité.

Severiukhin a ajouté qu’il “voulait juste faire un geste” pour montrer sa gratitude après la victoire.

« Je sais que je suis un imbécile et je suis prêt à être puni, mais s’il vous plaît, croyez qu’il n’y avait aucune intention dans mes actions, il n’y avait aucun soutien au nazisme ou au fascisme. Il n’y avait aucune volonté d’offenser les spectateurs, les fans, les athlètes ou l’équipe », a-t-il déclaré.

.

Add Comment