Marcelo Montoya suspendu pendant quatre semaines, critiqué par le PDG des North Queensland Cowboys après avoir dirigé des insultes homophobes contre Kyle Fedlt

L’ailier des Warriors de Nouvelle-Zélande, Marcelo Montoya, a été suspendu pour quatre matches pour avoir dirigé une insulte homophobe contre Kyle Feldt des Cowboys lors du match de vendredi soir.

Dimanche, Montoya a été référé directement à la justice de la LNR pour son commentaire désobligeant sur Feldt, vainqueur du poste de premier ministre des Cowboys, lors de la victoire au point d’or des Warriors.

Après que l’accusation ait été prononcée, Montoya et les Warriors ont publié une déclaration s’excusant pour l’insulte, qui a été captée par le microphone de l’arbitre.

Diffusez chaque match de chaque tour de la saison 2022 NRL Telstra Premiership Live & Ad-Break Free In Play sur Kayo. Nouveau sur Kayo ? Essayez gratuitement pendant 14 jours >

Montoya a fait face à une audience mardi soir où il s’est excusé et a déclaré ses remords pour le commentaire.

“De toute évidence, dans le feu de l’action sur le terrain de football, des choses sont dites et je comprends et accepte totalement que le mot que j’ai utilisé est inacceptable”, a-t-il déclaré.

“C’est quelque chose qui est définitivement hors de mon caractère. C’était certainement un mauvais choix de mots. Je n’avais aucune intention d’offenser qui que ce soit ou d’offenser Kyle. C’était juste la chaleur du moment et c’était juste un mot qui sortait.

«J’ai utilisé le mot pour entrer dans sa peau ou simplement pour le contrarier. Il n’était pas du tout utilisé pour faire référence à sa sexualité. Je ne suis pas homophobe et les gais de la communauté sont valorisés. C’est ma position. J’en assume l’entière responsabilité et je suis prêt pour tout ce qui va suivre.

La LNR a demandé une interdiction de quatre semaines, au lieu de six, en raison de son bon bilan précédent, des remords qu’il avait manifestés et de son plaidoyer de culpabilité.

Montoya a été critiqué pour son commentaire. (Photo de Mark Metcalfe/Getty Images)Source : Getty Images

La justice a entendu l’audio de l’incident.

“Ce n’est pas un en-avant, il le frappe si fort que le ballon entre en lui”, a déclaré l’arrière Reece Walsh.

“Vous plaisantez, parce que Todd s’est énervé contre vous”, a répondu Matt Lodge.

La cinq-huitième Chanel Harris-Tavita a ajouté : “Etes-vous sûr, c’était un super tacle”.

Montoya a alors crié à Feldt, qui était au sol: “Lève-toi Kyle tu fa—t”.

Le PDG des Cowboys, Jeff Reibel, a publié sa propre déclaration lundi matin, condamnant le comportement de Montoya.

“Nous avons été extrêmement déçus d’apprendre qu’une insulte homophobe a été utilisée par un joueur adverse lors de notre match contre les Warriors vendredi soir”, a déclaré Reibel.

“Il n’y a absolument pas de place pour un langage blessant ou qui divise dans notre jeu.

“En tant que membre de Pride in Sport Australia, les Cowboys s’engagent à être un club qui promeut la diversité et l’inclusion pour tous.”

Au cours du week-end, Ian Roberts, le premier joueur de rugby professionnel ouvertement gay au monde, a demandé pourquoi la LNR, les Warriors et les Cowboys avaient mis si longtemps à parler publiquement de l’incident.

L’insulte de Montoya a eu lieu vendredi soir, mais aucune des trois organisations n’a publié de déclaration à ce sujet avant dimanche après-midi, environ 44 heures plus tard.

Roberts, un ancien joueur de State of Origin et des Cowboys, s’est dit “attristé” par l’incident.

Roberts a rejoint les Cowboys en 1997 après des passages avec les Rabbitohs et les Sea Eagles.Source : News Corp Australie

«Sur son site Web, la LNR déclare qu’elle soutient les personnes #LGTBTIQA + et est un fervent partisan de l’élimination de la discrimination. J’ai attendu une déclaration de la LNR, des Warriors ou de mon ancien club les North Queensland Cowboys – mais rien », a-t-il tweeté dimanche.

“Cet incident m’attriste – pour les jeunes #LGTBTIQA+ qui regardent le match vendredi soir. Pour les joueurs #LGTBTIQA+ de la #NRL – ceux qui sont sortis et ceux qui sont encore sur ce chemin. Et pour nous en tant que société.

« La LNR devrait être pour tout le monde. Vendredi soir, ce n’était pas le cas !

.

Add Comment